Si la lecture vous fatigue, lisez au moins la première partie jusqu'au ***

Jean Louis Aubert - Zénith de Nantes (Saint Herblain) - 14 mai 2011

TERRIBLE ! voilà je crois que j'ai résumé le concert. Merci et bonne journée ! 

Bon, allez, je vous donne de quoi vous en mettre un peu sous la dent.  Une set list de rêve (dans le désordre) même si il n'y a pas eu New York avec toi: 

On aime: moment très spécial pour moi. J'ai laché prise !! Je ne sais pas ce qui m'a pris, j'étais pourtant bien, zen mais j'ai eu un besoin irrésitible....oui, bon, et alors ça arrive à tout le monde :o).

JLA commence cette superbe chanson que j'adore "on aime", (si vous ne la connaissez pas, à écouter d'urgence, c'est une magnifique ballade), et arriver au milieu de la chanson, Jean Louis, son piano, cette ode à l'amour, et bien cette envie est arrivée pile poil à ce moment. Pas un bruit, juste le murmure du piano et j'ai tout laché, en public, oui, oui, devant environ 8500 personnes !

Et j'ai crié, crié "Aline pour qu'elle revienne":

"ON T'AIME JEAN LOUIS".

Oui, c'était moi, l'unique, la seule. J'ai quelque peu, euh, dirons nous déstabilisez Jean Louis.

Sa réaction ? Moment d'hésitation, touché au vif, et puis il me répond "attends, attends, un peu, pas maintenant".

Il est perturbé, ému (moi aussi d'ailleurs) puis finit par rependre avec cette sensation bizarre qu'il se rends compte que d'un coup, ben ouiais, on l'aime et qu'il avait besoin de l'entendre. Petit sourire aux lévres il poursuit la chanson, et énorme sourire (limite à rire) sur la fin. Merci, merci beaucoup Jean Louis pour ce moment magique ! 

Quelle sensation fantastique de pouvoir nous aussi donner et pouvoir le remercier pour tout ce qu'il nous donne. Je ne pensais pas que ma voix porterait jusqu'à lui (bien que c'e soit le but) :D, mais sans regret d'avoir exprimé mon sentiment à ce moment là.

Si vous étiez au concert et que vous avez un enregistrement audio et mieux encore une vidéo de ce moment, je suis preneuse !

* * *

Les lépidoptères avec la danse des pingouins: il fait bouger la salle vers la droite, vers la gauche... merci car du coup j'ai pu échapper aux essuis glaces (quand quelqu'un devant toi passe le concert les bras en l'air en les bougeant de droite à gauche; ça donne: tu vois ... tu ne vois plus... tu vois ... tu ne vois plus...)

Argent trop cher: géniallissime, c'est la première fois que je l'entendais en concert

Locataires: version très très longue, puissante

Ca c'est vraiment toi: version très très longue la aussi, mémorable

et puis, il y avait aussi Demain là bas, peut être, Les plages, Le jour s'est levé, Alter ego, Juste une Illusion, Un autre monde, Maintenant je reviens, Demain sera parfait, Marcelle, Sid'aventure, Temps à nouveau, Le jour se lève encore, A ceux qui passent, C'est con mais bon, Ailleurs, Puisse-tu, Loin l'un de l'autre, Regarde moi et j'en ai peut être oubliée une ou deux.

Richard Kolinka en très très grande forme, je ne l'avais jamais vu comme ça, je riais même parfois de ses chorégraphies. Il a finit le deuxième rappel en plantant ses baguettes dans la batterie ! Du coup, au troisième rappel, Jean Louis regarde la batterie et nous fait comprendre qu'il ne peux plus rien faire. Pourtant, il finit par reprendre la douze cordes et et et Voilà c'est fini.

Sortie, on tente un petit autographe, de Richard, trop de monde, mais j'ai tout de même réussi à lui filer ma carte de visite "New York avec toi". Et Jean Louis est descendu du car, mais, la encore, tout le monde l'étouffait, j'ai laissé tomber. Ce n'est pas grave, la fois dernière (sur la tournée un tour sur moi même) nous avions eu ça:

jla

NON, pas la guitare (LAG Roxanne, facture française)...,  l'autographe "bonne route", la signature sur la sangle, un p'tit mot très gentil et une p'tit bise en prime. Donc sans regret pour cette fois, je me suis rattrapée en live :D

De très belles photos ICI

Autre compte rendu et set list dans l'ordre sur le site des Locataires: ICI