La Nuit de l'Erdre,1 et 2 juillet, c'est un festival à 30 min de Nantes, à Nort sur Erdre (il y en a qui ont du mal à prononcer mais je ne dénoncerai pas ... quoique plus tard ma langue pourrait se délier). C'est la première fois que nous nous y rendons car il y avait une programmation de rêve mais également parce que l'entrée pour les moins de 12 ans est gratuite.

Vendredi soir, il y avait, entre autres et surtout, Jean Louis Aubert. C'était tard, 23h, mais nous avons emmené les monstres. Ils ont adorés !

C'était génial d'y être avec les momes. Nous étions placés assez loin car beaucoup de monde et puis petit à petit nous nous sommes avancés un peu ...

Set list plus courte que celle du Zentih de Nantes et quasi la même. Par contre, j'ai trouvé qu'il y avait un peu moins de patate. Peut être du au fait de notre éloignement. Le bassiste par contre m'a semblé s'éclater, bouger beaucoup plus et Richard quand à lui était vraiment plus calme, mais les monstres ont tout de même remarqué ces jeux de scènes. Nous avons eu Ca, c'est vraiment toi, et avec Maëlle nous nous sommes éclatées à chanter et danser. Maëlle m'a dit que j'étais folle, d'ailleurs les gars de la sécurité me regardaient bizarrement, ils devaient se demander ce que j'avais pris ! La réponse ? Rien, pas besoin pour partir en délire et c'est d'autant plus fort !!!

Un début de Aimer ce qui s'enfuit mais c'est parti en cacahuète ... la fatigue ce faisait sentir. Là encore, ce sentiment de manque de pêche (en comparaison à la dernière fois...)

Matisse lui s'endormait mais il a réussi à tenir jusqu'au bout. Il n'a pas chanté, ni dansé, comme son papa, il apprécie autant en étant calme. Chacun son truc. Pour lui, c'était son premier concert.

J'ai été un peu déçu de ne pas avoir eu New York avec toi. Dommage, je ne l'avais déjà pas eu la fois passé. Je fais donc un appel, un SOS, la prochaine fois que tu passes par Nantes ou les proches alentours JLA, un p'tit New York pour moi, pour nous, ce serait super cool !

En repartant pour nos bonnes 20 min pour rejoindre la voiture, le car de JLA&Co passe au loin. Un au revoir de Maëlle vers ce dernier.

Le deuxiéme soir, samedi donc, Louis Bertignac ! Ne le voyant pas souvent dans le coin (bon OK on a raté une date une fois) mais sinon c'était en 1998 à Saint Nazaire ... ça veillit d'un coup !!

Bref, nous voulions donc être bien placé. Nous sommes arrivés 20 min avant et nous nous sommes retouvés au 4ième-5ième rang. Un pur bonheur.

berti1

Quelques morceaux dans le désordre, on a eu le nouvel album: 22m2, grizzly. Et puis des vieilles, qui comme il dit on du succés dans ce domaine: Ces idées là, Je joue, Vas y guitare... Des reprises: Angie, les Who, Whole lotta love de Led Zep.

berti2

Pour une fois que j'ai quelques photos de concert potables avec mon p'tit numérique ...

Et puis nous avons eu des encore plus vieilles : Cendrillon, Ca c'est vraiment toi !!!! Oui, hier encore, alors pour vous faire un Bertignac vs JLA, ce sont 2 interprétations différentes dons je ne me permettrai pas de lancer le débat sur le sujet.

Avec Maëlle, nous nous sommes regardées et avons éclatées notre joie. Je l'avais dans les bras, avec Mon homme, nous nous somme relayés pour porter les p'tits monstres qui n'en non pas raté une miette: les grimaces, la guitare avec les dents, sa fille sur scène ... Du coup, on a des courbatures aux bras et dans le bas du dos ce matin, mais sans regrets.

Louis Bertignac très proche du public, plein d'humour, un trio qui fonctionne très bien (tout comme le Power Trio). Et puis un bassiste qui souffle à Bertignac de jouer New York avec toi !!!! Wahou, mais trop trop fort ce soir ! Maëlle avait d'ailleurs mis son tablier croisé et moi une robe custo avec le maillot de bain (photos très bientot) pour que ça les inspire ... 

elsie

On était déjantées ! Je crois même que Matisse a du chanter a ce moment là et le papoune aussi. Bon, il y a eu plantage dans les paroles mais ça non plus on ne le dira pas ... Ah!, trop tard, désolée ;o) Bon pour ne pas faire de jaloux je dénonce celui qui à du mal à prononcer Nort sur Erdre : JLA. Voilà, ex aequo les boyz.

Louis nous annonce que le concert est enregistré et qu'il sera mis en vente le soir même sur clé USB en forme de sa guitare.

On en veux une, bien entendu !! Mais avant tout, petit pause après tant d'émotion, de pur son rock'n roll comme je les adore, et le mot est faible. Pas de mots pour décrire ça. Et pas envie d'attendre plus de 10 ans pour le revivre, ce ne sera pas possible.

Après le repos bien mérité, nous partons à la recherche de la fameuse clé. Le batteur et le bassiste s'occupent eux même de les remplir. J'hésites à donner une carte du blog et e-boutique pour qu'il la remette à Bertignac. Je la file tout de même à mon homme qui fera passer au moment de régler. Et là, Monsieur Bertignac arrive ! La carte arrive directement entre ses doigts (en or)... Merci pour la cette jolie réaction !! C'est très touchant.

Je repars avec des pleins de bonnes choses dans la tête. Là, aussi la voiture de Louis en compagnie de toute sa p'tite famille passe à coté de nous. Peut-être ont t'ils remarqué le haut de Maëlle, ça faisait un super clin d'oeil !

Le mot de la fin:

"Maëlle, qui as tu préféré ?" "les deux"

"et toi Matisse?" "Jean Louis Aubert, mais Bertignac, il joue mieux de la guitare"

Et moi me direz vous ? Les deux, mais pour ce festival Bertignac a tout même ma préférence...

Ah, et pour terminer Monsieur Bertignac, parait (d'après Maëlle, 8ans 1/2) que les grizzlys ne marchent pas sur la glace ;o) ... no comment, je n'ai pas su quoi répondre à part que JLA faisait aussi parfois des erreurs dans les paroles comme sur Macelle '"il y a un truc qui colle pas" "il y a un truc qui cloche pas" ... Z'avez compris vous ? C'est censé dire la même chose ?